lundi 10 janvier 2011

Crise de la presse imprimée

Je viens de recevoir le magazine Time, auquel je suis abonné.

Il a bien changé au fil des années. Il est devenu très mince : à peine 54 pages. Auparavant, c’était généralement le double.

La présentation n’est plus la même non plus. Beaucoup d’informations courtes destinées au lecteur pressé. Peu d’articles fouillés. Moins de texte et plus de photos.

J’ai encore un numéro de 1979 : 92 pages, dont huit sont consacrées au coût des soins de santé.

Plus de publicité aussi à l’époque. Et c’est probablement là que réside l’explication : la publicité migre vers le Web.

1 commentaire:

  1. Mon dernier Newsweek ne fait que 52 pages. Parmi les fidèles en publicité je vois une page "Canon" au début et une page "Orbis" juste à la fin - rien du tout au milieu. Mais je ne m'en plains pas de cette manque de pub!
    Par contre l'article de la couverture "Grow Your Mind" ne fait que 4 pages, y compris 2 quarts de pages en image.
    Dommage - j'ai grandi avec Newsweek, je le reçois toujours avec plaisir, mais il me faut de moins en moins de temps pour le lire.

    RépondreSupprimer