dimanche 9 janvier 2011

"App" désigné mot de l'année

Le présent billet est la traduction d'un article rédigé en anglais par Jonathan Goldberg et publié hier sur ce blog.

7 janvier 2011

L'American Dialect Society a choisi le mot “app” (abréviation de "application" et traduit en français par "appli") comme “Word of 2010” (Mot de 2010). “App” a été retenu vendredi soir par environ 150 linguistes, après deux jours de débats qui ont porté sur une liste de 33 mots.

L'objet de la désignation du mot de l'année est de mettre en évidence un mot ou une expression qui "caractérise le mieux l'année... [et] représente le mieux les idées, les événements et les thèmes qui ont retenu l'attention du monde anglophone et, en particulier, de l'Amérique du Nord."

Les applis sont conçues en fonction de l'interface (clavier numérique, clavier tactile, télécommande, etc.) d'un appareil léger utilisant le Web, tel qu'un téléphone portable, un poste de télévision ou un Tablet PC. Le mot “app” tel qu'il est employé actuellement a été lancé par Apple, qui jouait ainsi sur les mots Apple et application. L'App Store d'Apple, créée en 2008, offre maintenant 300 000 applis. Elle est un prolongement du magasin en ligne iTunes et propose des applications gratuites et payantes pour l'iPhone, l'iPod touch et l'iPad.

Selon PC Magazine, le mot “app" est une abréviation d'application qui est utilisée depuis des décennies par les informaticiens, mais depuis quelque temps elle est souvent employée pour désigner des applications mobiles, en particulier depuis la création de l'App Store d'Apple.



Les membres de l'American Dialect Society tiennent leur réunion annuelle en janvier pour choisir le mot nouveau qui a été le plus utilisé au cours de l'année précédente.


Le professeur Bill Kretzschmar, qui a proposé “app”, a déclaré : "Ma mère, qui a 84 ans, utilise ce mot, alors qu'elle ne sait pas comment envoyer un texto.

Christine Lindberg, lexicographe en chef chez Oxford University Press, a dit : "Je suis d'accord avec leur argumentation en faveur d'"app", car quand nous avons repris ce terme dans notre dictionnaire, nous avons simplement indiqué qu'il s'agissait d'une abréviation de "application". Cependant, il faut maintenant lui donner une véritable définition, car c'est devenu un mot à part entière que tout un chacun utilise."

La deuxième place a été attribuée au mot “nom”, défini comme suit : "onomatopée exprimant l'ingestion de nourriture, surtout si elle est agréable." Ce mot provient du son produit par un personnage de 1, rue Sésame lorsqu'il dévore ses aliments favoris.

http://www.youtube.com/watch?v=Cqz9ZXUoUcE

Plusieurs mots relatifs à la nappe de pétrole provenant de la plate-forme de forage de BP dans le golfe du Mexique ont été proposés (par exemple, “spillion”, un nombre énorme qui représente les milliards de litres de pétrole qui ont pollué la mer), mais aucun d'entre eux n'a été retenu dans la liste de mots soumis au dernier tour de scrutin.

Un an plus tôt, "Tweet" et "Google" avaient été choisis comme mots de l'année et de la décennie, respectivement.

L'American Name Society a désigné “Eyafjalljökul” comme nom de l'année 2010. C'est le nom d'un volcan islandais qui a rejeté de telles quantités de cendre qu'il a gravement perturbé les transports aériens en Europe en 2010.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire