mardi 31 août 2010

70e anniversaire de discours célèbres de Winston Churchill

Le présent billet est la version française d'un article rédigé par Jonathan Goldberg et publié aujourd'hui sur ce blog.

Il y a soixante-dix ans, au cours de la Bataille de France pendant la Seconde Guerre mondiale, Winston Churchill, Premier ministre de Grande-Bretagne, qui était destiné à jouer un rôle prédominant dans la défaite des puissances de l'Axe, prononça trois discours particulièrement éloquents devant le Parlement britannique.

Ils sont présentés dans un livre bilingue anglais-français publié par Tallandier dans la collection Texto, dirigée par Jean-Claude Zylberstein : Winston Churchill, Discours de Guerre - Edition bilingue.


• Livre au format de poche : 427 pages
• Editeur : Tallandier (14 mai 2009)
• Collection : Texto
• ISBN-10: 2847345477

Ci-après des extraits de ces trois discours :

“We Shall Fight on the Beaches”

http://www.youtube.com/watch?v=FWu_yPXBBL0&feature=related

“….We shall fight on the seas and oceans, we shall fight with growing confidence and growing strength in the air, we shall defend our Island, whatever the cost may be, we shall fight on the beaches, we shall fight on the landing grounds, we shall fight in the fields and in the streets, we shall fight in the hills; we shall never surrender.”

« …nous nous battrons sur les mers et les océans, nous nous battrons dans les airs avec une confiance et une force croissantes, nous défendrons notre Île quel qu’en soit le prix, nous nous battrons sur les plages, nous nous battrons sur nos terrains d’aviation, nous nous battrons dans les champs et dans les rues, nous nous battrons sur les collines. Nous ne nous rendrons jamais. »

4 juin 1940

Source : Winston Churchill, Discours de Guerre - Edition bilingue

“Blood, toil, tears and sweat”

http://www.youtube.com/watch?v=xjuiMuvHojQ&feature=search

We have before us an ordeal of the most grievous kind. We have before us many, many long months of struggle and of suffering. You ask, what is our policy? I will say: It is to wage war, by sea, land and air, with all our might and with all the strength that God can give us; to wage war against a monstrous tyranny, never surpassed in the dark and lamentable catalogue of human crime. That is our policy. You ask, what is our aim? I can answer in one word: victory; victory at all costs, victory in spite of all terror, victory, however long and hard the road may be; for without victory, there is no survival.

« Nous faisons face à la plus terrible des épreuves. Nous avons devant nous maints longs mois de lutte et de souffrance. Vous demandez ce qu’est notre politique ? Je peux vous le dire : c’est faire la guerre, sur mer, sur terre et dans les airs, par tous les moyens, avec toute la puissance et avec toute la force qu’il plaira à Dieu de nous donner ; faire la guerre contre une tyrannie monstrueuse, sans égale dans le sinistre et lamentable catalogue du crime humain. Voilà notre politique. Vous me demandez quel est notre but ? Je vous réponds d’un mot : la victoire, la victoire à tout prix, la victoire en dépit de toute terreur, aussi longue et difficile que puisse être la route, la victoire ; car sans victoire, il n’est point de salut. »

13 mai 1940

Source : Winston Churchill, Discours de Guerre - Edition bilingue

“This was their finest hour”

http://www.youtube.com/watch?v=LsKDGM5KTBY&feature=search

Hitler knows that he will have to break us in this Island or lose the war. If we can stand up to him, all Europe may be free and the life of the world may move forward into broad, sunlit uplands. But if we fail, then the whole world, including the United States, including all that we have known and cared for, will sink into the abyss of a new Dark Age made more sinister, and perhaps more protracted, by the lights of perverted science.

Let us therefore brace ourselves to our duties, and so bear ourselves that if the British Empire and its Commonwealth last for a thousand years, men will still say, 'This was their finest hour.'

Hitler sait qu'il lui faudra nous vaincre dans notre île, ou perdre la guerre. Si nous parvenons à lui tenir tête, toute l'Europe pourra être libérée, et le monde s'élèvera vers de vastes horizons ensoleillés. Mais si nous succombons, alors le monde entier, y compris les Etats-Unis, et tout ce que nous avons connu et aimé, sombrera dans les abîmes d'un nouvel âge des ténèbres, rendu plus sinistre, et peut-être plus durable, par les lumières d'une science pervertie.

Armons-nous donc de courage pour faire face à nos devoirs, et comportons-nous de telle sorte que, si l'Empire britannique et le Commonwealth durent mille ans encore, les hommes puissent dire "C'était leur plus belle heure".

10 mai 1940

Source : François Kersaudy, Winston Churchill, Tallandier, 2009

Les sites suivants présentent des informations complémentaires sur la place de Churchill dans l'histoire et sur ses discours :

http://www.medelliavitriol.com/article-32455691.html

http://bruxelles2.over-blog.com/article-35767046.html

http://www.newyorker.com/arts/critics/atlarge/2010/08/30/100830crat_atlarge_gopnik#ixzz0xTf1yOvA

http://fr.wikipedia.org/wiki/Winston_Churchill

Un article consacré au rôle de la famille Churchill dans les relations franco-britanniques a été publié sur ce blog le 3 mai 2010 sous le titre Churchill : de la victoire sur la France à l’alliance avec elle.

1 commentaire:

  1. bonjour, et comment traduit-on officiellement "never never never give up!" N'abandonnez jamais jamais jamais ?

    RépondreSupprimer