vendredi 11 février 2011

La traduction a le vent en poupe

Selon le Nouvel Observateur (10-16 février 2011), « la multiplication des conférences internationales a le mérite de créer de plus en plus de postes d’interprètes-traducteurs. La sélection par concours est féroce », mais les lauréats peuvent s’attendre à un salaire mensuel net de 4 100 euros pour un débutant.

2 commentaires:

  1. Hmmmm très intéressant! Et quel est ce fameux concours? C'est celui que vous aviez passé?

    Croyez-vous que cela soit l'exception française ou bien c'est au niveau soit européen soit mondial?

    RépondreSupprimer
  2. Les conférences internationales sont organisées par les organisations internationales (ONU, Union européenne, etc.), qui en effet rémunèrent bien leurs traducteurs.

    Il est à noter que la limite d'âge aux Nations Unies est de 55 ans. Celui qui a raté le train peut prendre le suivant.

    RépondreSupprimer