vendredi 16 septembre 2016

Prickly moments


L’article qui suit a été rédigé par Jacquie Bridonneau, que je remercie. Une traduction en français suivra dans quelques jours. Vous êtes invités à présenter (sous la forme de « commentaires »), vos propositions de traduction, observations, etc. Vous m'autorisez à utiliser vos contributions sur ce blog et ailleurs, avec mention de votre nom ou pseudo.

Yes, I am also known as the (crazy old American) hedgehog lady. I just love those cute little critters, also known as the gardener’s friend, as they eat a lot of insects, and do everything I can to attract them to my house. So I’ll just share a few hedgehog come hither tips here with you.

First of all, you want to make your garden hedgehog friendly. This means that they have to have places where they feel safe from predators such as under wood piles, hedges, under or next to a building with some brush cover, an overturned basket with leaves or ferns beneath it, a compost heap, and so on. It goes without saying that they have to be able to access your garden too, so you might have to drill a hole in your fence, or lift up a board. Most hedgehogs, especially the males, are very solitary animals, and cover quite a bit of territory at night to find enough food, as well as females when it’s that time of year, so it’s a good idea to try to have a safe resting place for them.

And of course you have to feed them and give them water. I give them my dog’s food which are rather large chicken flavored kibbles that they seem to prefer to cat food. You can also put out salad greens and fruit, but they need the calories and vitamins found in meat or eggs. What they don’t need is milk and bread: this will make them ill, causing hedgehog diarrhea, and as they’re so small in the best of times, this is something that’s really dangerous for them.

They don’t bite, so feel free to pick them up. I look them over and remove any ticks they may have picked up. Their natural reflex is to curl up into a little ball to protect themselves, a good defense measure because you can’t tell its head from its tail, but they quickly relax when they feel they’re in no danger, some much more quickly than others. Some of them make little almost clucking noises, some of them have runny noses, some of them are happy to just cuddle with you and some like to run around the house – they’ve all got different personalities!

If you see a hedgehog out during the day, it’s probably a bad sign, as this little guy is probably sick and trying to warm up in the sun. You can take it into your house and put it in a box with food and water and maybe a hot-water bottle to keep its body temperature up while it’s getting better. Or if you prefer to walk on the wild side, wrap it up in a towel and put it under your shirt, next to your stomach to keep it toasty warm!



L'auteur avec l'un de ses protégés



18 commentaires:

  1. Merci René, j'ai hâte de lire des traductions, c'est toujours très intéressant.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, j'ai découvert ce blog récemment, quelle bonne idée ces propositions de traduction, merci ! (et merci Jackie pour l'article amusant et instructif)
    So... my tentative translation:

    Eh oui, on m'appelle aussi la dame aux hérissons (éventuellement accolé aux adjectifs gaga, vieille et américaine). J'adore ces petites bêtes, connues pour être les amies du jardinier parce qu'elles mangent beaucoup d'insectes, et je fais tout ce que je peux pour les attirer chez moi. Alors voici quelques trucs pour charmer ces petites boules de piquants.

    Tout d'abord, votre jardin doit être adapté à leurs besoins. Il leur faut donc des endroits où ils se sentent à l'abri des prédateurs : sous un tas de bois ou une haie, aux abords d'une structure qui offre une couverture de broussailles, d'un panier retourné avec des feuilles ou des fougères dessous, d'un tas de compost, etc. Il va sans dire qu'ils doivent aussi avoir accès à votre jardin, alors percer un trou dans votre clôture sera peut-être nécessaire, ou bien soulever une planche pour faire un passage. La plupart des hérissons, surtout les mâles, sont des animaux très solitaires, et ils peuvent couvrir un territoire assez large la nuit quand ils cherchent leur nourriture ou, à certaines périodes de l'année, les femelles, alors avoir un endroit sûr où ils peuvent se reposer est une bonne idée.

    Et bien entendu, vous devrez leur laisser à manger et à boire. Je leur donne la nourriture de mon chien, des croquettes au poulet de bonne taille qu'ils ont l'air d'aimer plus que la nourriture pour chats. De la salade et des fruits, c'est bien aussi, mais il leur faudra quand même les calories et les vitamines que l'on trouve dans la viande ou les œufs. Par contre, pas de lait ni de pain, qui les rendent malades et entraînent de la diarrhée ; vu leur petite taille même quand ils sont en pleine forme, c'est quelque chose de très dangereux pour eux.

    Ils ne mordent pas, alors n'hésitez pas à les prendre dans vos mains. Je les examine et j'enlève les tiques qui pourraient se retrouver là. Leur réflexe est de se mettre en boule pour se protéger, un bon mécanisme de défense parce qu'on ne distingue plus leur tête de leur queue, mais ils se détendent vite quand ils sentent qu'il n'y a pas de danger, certains bien plus vite que d'autres d'ailleurs. Parfois, ils émettent des petits bruits qui ressemblent à des gloussements, parfois ils ont le nez qui coule, parfois il suffit d'un câlin pour les rendre heureux, et parfois ils s'amusent en galopant autour de la maison… ils ont tous des personnalités différentes !

    Si vous voyez un hérisson pendant la journée, c'est probablement mauvais signe : il est possible que la petite bête soit malade et cherche à se réchauffer au soleil. Vous pouvez l'emmener à la maison et le mettre dans une boîte avec de l'eau et de la nourriture, et éventuellement une bouillotte pour maintenir son corps à la bonne température jusqu'à ce qu'il aille mieux. Ou encore, si vous êtes d'humeur aventureuse, enveloppez-le dans une serviette et mettez-le sous vos vêtements, contre votre ventre, pour le garder bien au chaud !

    -----
    Dans l'attente de lire d'autres traductions...

    Nadia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De bonnes trouvailles dans cette traduction. Bravo!

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci beaucoup Nadia pour cette excellente traduction. Et contente de faire votre connaissance sur le blog de René!

      Supprimer
    2. Et souvent même quand j'épelle mon prénom lettre par lettre il y a un K ou un Y qui s'y glisse. Après je dis à la personne que Jacquie est tout simplement le féminin de Jacques.

      Supprimer
  4. Hé oui, pour certaines personnes, je suis juste une vieille américaine un peu gaga, folle de hérissons. C’est que j’adore ces charmantes petites bêtes, amies du jardinier, dévoreuses d’insectes, et je fais tout ce que je peux pour les attirer chez moi. Voici d’ailleurs quelques astuces utiles si vous envisagez d’en héberger.

    Première chose, transformez votre jardin en refuge pour hérissons. Aménagez-leur des recoins où ils se sentent à l’abri des prédateurs : un tas de bois, une haie, des broussailles, un panier renversé sur un tapis de feuilles ou de fougères, un tas de compost, etc. Bien sûr, votre jardin doit leur être accessible ! N’hésitez pas à aménager un trou dans votre clôture ou à dégager un passage. La plupart des hérissons, et tout particulièrement les mâles, sont de grands solitaires. La nuit, ils couvrent de vastes étendues pour trouver de la nourriture – ou des femelles, lorsque c’est la saison des amours. D’où l’intérêt de leur réserver un coin au calme.

    Ensuite, bien sûr, il faut les nourrir et les abreuver. Je leur donne les (plutôt volumineuses) croquettes au poulet de mon chien, qu’ils semblent préférer aux aliments pour chats. Vous pouvez aussi leur offrir des feuilles de laitue et des fruits, mais ils ont besoin des calories et des vitamines que contiennent la viande ou les œufs. Ce qu’ils doivent éviter, c’est le lait et le pain : cela les rend malades et leur donne la diarrhée : or ils sont si petits que c’est vraiment dangereux pour eux.

    Un hérisson ne mord pas, n’hésitez donc pas à le prendre en mains. Personnellement, je les examine et les débarrasse des tiques qui pourraient s’être accrochées à leur pelage. Leur réflexe naturel consiste à se rouler en boule pour se protéger. C’est efficace, comme mesure de défense, parce qu’on ne parvient plus à distinguer la tête de la queue, mais dès qu'ils se sentent en sécurité, ils se détendent à nouveau, certains plus rapidement que d'autres. Certains font de petits bruits, semblables à un bécot, certains souffrent d’écoulements nasaux, certains aiment se laisser câliner, d'autres encore adorent trottiner partout dans la maison - chacun a sa propre personnalité.

    Si vous voyez un hérisson à découvert en plein jour, c’est plutôt mauvais signe : probablement malade, il tente de se réchauffer au soleil. Vous pouvez l’accueillir chez vous, l’installer dans une boite avec un peu de nourriture et d’eau, voire une bouillotte pour stabiliser sa température corporelle pendant qu’il se rétablit. Si vous aimez l’aventure, roulez-le dans une serviette et placez-le sous votre chemise, contre votre ventre, histoire de le garder au chaud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dominique pour cette excellente traduction et au plaisir de lire de nouvelles petites!

      Supprimer
    2. Quelques excellentes trouvailles, et le ton général me paraît très juste. Je regrette seulement "souffrent d'écoulements nasaux", qui me semble relever d'un autre registre, plus scientifique.
      Bravo!

      Supprimer
  5. Merci à Nadia Gabriel et à Dominique Jonkers pour ces brillantes traductions !

    RépondreSupprimer
  6. Une rencontre qui ne manque pas de piquant

    Oui, on m'appelle aussi la "dame aux hérissons" (en fait, la "veille Américaine foldingue aux hérissons"). J'adore tout simplement ces petites bestioles - qu'on appelle aussi l'ami du jardinier, parce qu'elles mangent un tas d'insectes - et je fais tout ce que je peux pour les attirer chez moi. Permettez-moi donc de partager avec vous quelques astuces pour les aiguiller.
    Avant toute chose, il faut que vous fassiez de votre jardin un havre pour hérissons. Pour s'y plaire, il doivent disposer d'endroits où ils se sentent à l'abri des prédateurs, par exemple: sous un tas de bois ou une haie, sous un couvert de brindilles en dessous ou le long d'un bâtiment, un panier retourné sous lequel vous aurez glissé des feuilles ou des fougères, un tas de compost, etc. Il est évident que les hérissons doivent aussi pouvoir entrer dans votre jardin, peut-être devrez-vous donc percer un trou dans votre clôture ou soulever une planche de votre palissade. La plupart des hérissons, les mâles en particulier, sont des animaux très solitaires qui, la nuit, parcourent un territoire assez vaste pour trouver leur nourriture... ou des femelles à la saison des amours, il est donc utile de prévoir un endroit abrité où ils peuvent se reposer.
    Bien sûr, il faut aussi les nourrir et leur donner de l'eau. Moi, je leur donne la pitance de mon chien, c'est-à-dire des croquettes assez grosses au goût de poulet, qu'ils semblent préférer aux aliments pour chats. Vous pouvez aussi leur laisser des restes de salade et des fruits, mais ils ont besoin des calories et des vitamines qu'on trouve dans la viande ou dans les œufs. Le lait et le pain sont à éviter: ils les rendent malades et leur donnent la diarrhée du hérisson, et comme ils sont déjà menus dans le meilleur des cas, c'est un véritable danger pour eux.
    Les hérissons ne mordent pas, n'hésitez donc pas à les prendre en main. Je les inspecte et je leur retire les tiques qu'ils ont pu ramasser. Ils ont naturellement le réflexe de se rouler en boule pour se protéger, ce qui est une bonne mesure défensive parce qu'il est impossible de distinguer l'avant de l'arrière, mais lorsqu'ils se rendent compte qu'il n'y a pas de danger, ils se détendent rapidement, certains beaucoup plus vite que d'autres. Certains poussent des petits cris qui ressemblent presque à des gloussements, certains ont la goutte au nez, certains ne demandent qu'à se pelotonner contre vous et d'autres aiment explorer toute la maison – ils ont tous une personnalité différente!
    Si vous voyez un hérisson en plein jour, c'est sans doute mauvais signe, car le petit animal est probablement malade et cherche à se réchauffer au soleil. Vous pouvez l'emmener chez vous et le placer dans une caisse avec de la nourriture et de l'eau, voire une bouillotte pour maintenir sa chaleur corporelle en attendant qu'il aille mieux. Ou si vous si vous avez l'esprit d'aventure, entourez-le d'une serviette et glissez-le sous votre chemise, sur votre ventre pour le garder douillettement au chaud!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme les deux précédentes, cette traduction fait honneur à mon blog. Je songe à reprendre toutes les trouvailles de ces excellentes traductions et à en faire la synthèse dans une traduction que je présenterai comme la mienne.

      Supprimer
  7. Ce serait bien que Jacquie nous "débriefe" parce que je me rends compte après coup que certaines choses n'ont pas été traduites de façon optimale, voire tout simplement correcte: ainsi "salad greens" qui signifie apparemment "légumes feuilles" en général et non"salade" ou "laitue" en particulier...
    Peut-être y a-t-il d'autres choses auxquelles nous n'avons pas prêté attention?
    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Michael, merci pour votre texte, c'est toujours passionnant de comparer les choix de traduction !
    Aux États-Unis,"salad greens", c'est souvent de la laitue, mais ça peut-être aussi "mixed greens", comme on trouve dans les paquets de salade composée au supermarché. Bref, des feuilles comestibles de couleur verte. Pour la nourriture d'un animal domestique/é, je pense que salade et laitue conviennent, sans trahir le texte source.
    Je ne vois pas vraiment d'autres conflits liés à l'interprétation du texte de Jacquie. J'aime beaucoup votre "pelotonner", et l'allusion à "douillet" (je pense que "douillettement" est maladroit) est très bien trouvée aussi. Dans le texte de Dominique, je suis jalouse du "trottiner", à mon avis plus approprié que votre "explorer" et mon "galoper" (je n'ai jamais vu un hérisson courir, mais mon verbe est probablement un peu fort).
    Quoi d'autre... Je m'aperçois que j'ai mal interprété "run around the house" : je voyais la petite bête toujours dans le jardin (autour de la maison) et pas chez Jacquie même.
    Et je note la différence entre votre "prendre en main" et le "prendre en mains" de Dominique : je pense que le pluriel est de rigueur ici : le singulier implique le sens de "s'occuper de quelque chose, prendre qc en charge", non ?
    J'aurais sûrement d'autres commentaires mais mon message est déjà trop long !

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Nadia,
    Merci pour vos commentaires et merci d'avoir lu les autres traductions aussi attentivement.
    Je prends bonne note de la signification de "salad greens", je ne connaissais pas l'expression et je ne m'en suis pas méfié. La salade (ou la laitue) est effectivement ce qui vient en premier à l'esprit, c'est en cherchant que je me suis rendu compte que l'acception était en fait plus large.
    Je partage votre point de vue au sujet de "trottiner", c'est effectvement le verbe le plus idoine pour un hérisson [il paraît cependant que les hérissons courent assez vite - Jacquie le confirmera éventuellement :)].
    En ce qui concerne "prendre en main(s)", j'avoue que je ne me suis même pas posé la question, mais d'après le Robert, Dominique et moi avons tort tous les deux et vous seule avez bien traduit: avec ou sans "s" à main, l'expression signifie "s'occuper de".
    Dans votre traduction, j'ai beaucoup aimé la structure et les broussailles (building/brush) et le "d'ailleurs" à la fin de la phrase où on dit que certains hérissons se détendent plus vite que d'autres.
    J'avais d'abord pensé traduire "critter" par boule de piquants moi aussi, mais il semble que le terme signifie simplement "bestiole" (encore une fois, l'avis de Jacquie serait utile).
    Chez vous comme chez Dominique, je trouve que "boîte" pour box n'est pas naturel, raison pour laquelle j'ai préféré "caisse".
    L'adverbe "personnellement" que Dominique a utilisé au début de la phrase sur les tiques m'a rendu jaloux: c'est exactement ce qu'il fallait dire, d'après moi, et ça ne m'est pas venu...
    Et si je peux ajouter une (gentille) note critique au sujet de la traduction de Dominique: le texte français est vraiment très bien, mais par endroits (notamment le premier paragraphe) nettement surtraduit. L'esprit est cependant respecté et je trouve cette version particulièrement agréable à lire.
    Mon message est encore plus long que le vôtre, mais après tout, pourquoi pas?
    À bientôt!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Nadia et Michael. Et Michael, merci beaucoup pour votre traduction que j'ai beaucoup aimée! Oui, oui, les hérissons peuvent courir assez vite, se planquer dans la maison dans le seul endroit impossible à atteindre à mains nus même à plein ventre je le confirme! Mais ils sont tellement mignons que je finis toujours par craquer.
    Michael, j'ai beaucoup aimé la façon dont vous avez traduit "the (crazy old American) hedgehog lady".
    Je confirme que "critter" est tout simplement une bestiole, rien de plus, souvent une bestiole sauvage quand même, bien que...
    En tout cas, je vous félicite et remercie d'avoir pris le temps d'abord de lire mon texte et de l'avoir traduit et commenté. J'espère que René pourra s'en servir plus tard des traductions et commentaires dans un livre d’exercices destinés aux futures traducteurs FR > EN.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Jacquie, pour ces précisions et pour vos encouragements.
      C'est un défi intéressant d'essayer de rendre le ton de vos petits textes, et ça délasse beaucoup après ces milliers de pages de traduction non littéraire!
      Vivement le prochain!

      Supprimer
    2. C'est sympa Michael - moi aussi je suis traductrice technique mais j'aime bien aussi les rares fois où l'on de demande des textes plus soft ou littéraires. Mais c'est cela la richesse de notre profession!

      Supprimer