En vedette

vendredi 28 janvier 2011

Fenestra, fenestration, defenestration [français]


Le présent billet est la traduction en français, établie par Jean Leclercq, d’un article écrit par Jonathan Goldberg et publié hier sur ce blog. Je les remercie tous les deux.

Le mot français fenêtre se traduit en anglais par « window » (bien que « window » puisse, suivant le cas, se traduire par vitrine, hublot, guichet ou créneau). De toute évidence, il n'y a aucun lien étymologique entre fenêtre et « window ». Toutefois, en anglais, il existe plusieurs termes connexes qui, comme fenêtre, dérivent du latin fenestra.

Fenestra - Ce mot sert à désigner différentes sortes d'ouvertures en anatomie, en zoologie et en architecture: un orifice dans la paroi médiane de l'oreille moyenne afin de restaurer l'audition, ou le trou pratiqué dans un os; une tache ou une marque transparente sur l'aile d'un phalène ou d'un papillon; et une baie vitrée dans un bâtiment.   


Fenestration a des sens différents, selon qu'il s'agit de médecine, d'architecture ou de mobilier: c'est un acte médico-chirurgical consistant à pratiquer une ouverture dans différentes cavités du corps  (ex.: fenestration des valvules cardiaques); la conception et l'aménagement des ouvertures d'un bâtiment; et un jour (réel ou simulé) percé dans un meuble à des fins décoratives.

Toutefois, plus intéressant que ces termes techniques, voici le mot defenestration, désignant l'action de jeter quelqu'un ou quelque chose par la fenêtre. Selon Wikipedia, le terme tirerait son origine de deux événements historiques qui se sont déroulés à Prague. En 1419, sept conseillers municipaux furent précipités par les fenêtres de l'Hôtel de Ville, déclenchant ainsi les guerres hussites (ou guerres de Bohême). En 1618, deux lieutenants des Habsbourg et leur secrétaire furent précipités par l'une des fenêtres du château de Prague, amorçant ainsi la guerre de Trente Ans. Ces événements, notamment celui de 1618, furent connus sous le nom de défenestrations  de Prague et donnèrent naissance au terme et au concept.

La mort suspecte de Jan Masaryk, Ministre des affaires étrangères de Tchécoslovaquie, a été appelée la « Troisième défenestration de Prague » par ceux qui croient qu'il a été précipité par une fenêtre du Ministère des affaires étrangères, son corps ayant été retrouvé dans la cour du Palais Cernin, à Prague, le 10 mars 1948.



Il semble que l'usage de la défenestration remonte aux temps bibliques, lorsque la reine Jézabel  (1) fut précipitée par une fenêtre, au IXe siècle av. J.-C.


The Death of Jezebel by Gustav Doré.

En octobre 2010, onze personnes se blessèrent en se jetant par une fenêtre du deuxième étage d'un immeuble de la banlieue parisienne, croyant échapper à un homme nu qu'elles prenaient pour le diable! À cette occasion, on parla d'auto-défenestration.

Sources:

The Oxford Dictionary of Phrase and Fable, Oxford University Press, 2006
The American Heritage® Dictionary of the English Language, Fourth Edition    
Online Etymology Dictionary

1) Aujourd'hui, en anglais, le mot “Jezebel” désigne une femme méchante et intrigante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire