samedi 21 août 2010

Milwaukee, capitale mondiale de la bière

Le présent billet est la version française d'un article rédigé en anglais Jacquie Bridonneau et publié précédemment sur ce blog.

En général, la ville de Milwaukee évoque soit les motos Harley Davidson (l'entreprise qui les fabrique fut fondée au cours de la première décennie du XXe siècle et son siège se trouve toujours à Milwaukee), soit la bière. Cependant, lorsqu'un automobiliste arrive à Milwaukee ou s'approche simplement de la ville, pour autant que les vitres de sa voiture soient ouvertes, son odorat l'oriente dans la bonne direction : les effluves de houblon, d'orge et de brasserie se sentent à des kilomètres à la ronde.

N'y a-t-il qu'une seule "bière qui a rendu Milwaukee célèbre" ? Et pourquoi Milwaukee ?


Milwaukee était ou est le lieu d'implantation d'un grand nombre de brasseries ; certaines d'entre elles distribuent leurs produits dans tout le pays, tandis que d'autres fabriquent des bières spéciales, qui ne peuvent habituellement être achetées que localement. La brasserie MillerCoors est l'une des plus grandes du monde et fabrique la Miller Lite, sa bière vedette, mais aussi la Coors Lite, qui n'était précédemment vendue que dans les environs des Montagnes Rocheuses, ainsi que des bières moins connues : Icehouse, Keystone, Hamms, etc. La Miller High Life, autre bière mythique, appelée "le Champagne des bières" se défend bien aussi et est considérée comme une excellente bière vendue à un prix raisonnable, ce qui permet à un plus grand nombre de consommateurs de "vivre sur un grand pied" ("to live the high life", en anglais).

Schlitz, la bière “qui a rendu Milwaukee célèbre” est toujours brassée mais n'est plus la bière très connue qu'elle était il y a une ou deux générations. En fait, les gestionnaires de Shlitz étaient des génies du marketing et un examen rapide de leur stratégie de marque est très instructif. Dans les années trente, les fabricants de Schlitz avaient conçu une petite bouteille brune très originale, appelée “Stienie” qui prenait très peu d'espace dans le réfrigérateur. La bière Schlitz était aussi une source de "vitamine D ensoleillée", ce qui donnait l'impression de consommer une boisson saine en buvant cette bière. Enfin, et ce n'est certainement pas le moins important, Schlitz fut l'une des premières marques à recourir à une publicité un peu suggestive à une époque où les allusions sexuelles étaient encore très mal vues aux Etats-Unis, en adoptant un slogan ingénieux : “Just The Kiss Of The Hops” (Le délicat baiser du houblon), ce qui indiquait que cette bière était légère et n'avait pas d'arrière-goût amer.

On trouve des brasseries moins connues à Milwaukee, en particulier Rock Bottom Restaurant and Brewery, 2nd Street Brewery, Lakefront Brewery, Stonefly Brewery, Leinenkugel Brewing Co et Horney Goat Brewing Company.

Milwaukee est une ville de braves gens durs au travail, dans laquelle de nombreux Allemands s'établirent initialement et ces derniers furent à l'origine de toutes ces grandes bières. Dans les années 1850, on dénombrait à Milwaukee environ vingt-cinq brasseries, toutes possédées et exploitées par des Allemands. Cependant, Milwaukee était encore une petite ville à cette époque et la plupart de ces brasseries ont disparu. Si Milwaukee est devenue la capitale mondiale de la bière, cela tient à plusieurs facteurs. En premier lieu, la glace bon marché provenant du lac Michigan permettait une réfrigération avant que le frigo ne devienne un bien de consommation largement répandu. D'autre part, les tonnelets ne coûtaient pas cher non plus grâce à l'importante industrie du bois qui était implantée au Wisconsin. Mais surtout, comme Milwaukee était une ville relativement petite, les brasseurs devaient exporter pour trouver des consommateurs et ils mirent en place une stratégie mondiale.

La proximité de Chicago favorisa aussi la brasserie à Milwaukee, car le transport était facile et peu coûteux. Le grand incendie de Chicago en 1871, au cours duquel des brasseries de Chicago furent détruites par le feu et des tonnelets de bière furent distribués gratuitement, contribua aussi à augmenter les ventes de bière de Milwaukee et à faire la réputation de cette ville.

Enfin, comme nous l'avons déjà indiqué, notamment à propos des publicités pour Schlitz, les brasseurs de Milwaukee étaient des hommes d'affaires avisés et des industriels entreprenants. Alors, la prochaine fois que vous dégusterez une bière par une chaude journée d'été, faites comme les habitants de Milwaukee : levez votre verre et dites “Prost ” ou “Prosit.”

1 commentaire:

  1. Je me souviens très bien des publicités pour Schlitz à la télévision américaine, avec James Coburn, aux Etats-Unis à la fin des années 70.

    RépondreSupprimer